ABCDance

Tenue de danse

Nous demandons aux danseurs d'apporter - à chaque cours & entraînement -  une paire de chaussures (semelles propres et sèches) dédiées à la danse et de profiter des vestiaires pour se chausser et y déposer leurs vêtements inutiles à la pratique de la danse.

Nous recommandons les chaussures de danse avec semelles en feutre ou à défaut, des chaussures de ville avec semelles fines en cuir.  Un chausseur spécialisé en chaussures de danse sera présent lors de plusieurs manifestations du club durant la saison. 

Aux dames nous conseillons une chaussure à talon de type et de hauteur de talon dans laquelle elles se sentent à l’aise et qu’elles porteraient à une soirée dansante.

Enfin, pour votre confort nous déconseillons vivement bottes, bottines ainsi que les chaussures de sport ou toute chaussure à semelle en caoutchouc ou autre matière synthétique. Ces matières créent une adhérence trop forte au sol  et empêchent un déplacement fluide.  Ceci peut à moyen terme affecter négativement les articulations, en particulier les chevilles et les genoux.  En ce qui concerne la tenue vestimentaire, elle doit allier confort, élégance et sécurité.  Il faut éviter les vêtements trop étroits ou trop amples qui pourraient gêner les mouvements.

 

Rédigé suivant les conseils de notre professeur, Mr Dominique Vitali


 

Dress code / Code vestimentaire — Comment se vêtir pour danser ?

Choisir ses couleurs

Le choix des couleurs comme des vêtements dépend des intentions : se faire remarquer auprès du public, ou au contraire passer inaperçu quand on débute... Rien qu'à ce choix, on peut donc évaluer le niveau de danse d'une personne. S'habiller de manière trop visible et séduisante alors que l'on débute peut rendre mal à l'aise, ayant tous les regards tournés vers soi.  A l'inverse, s'habiller de manière banale (tee-shirt & jeans) lorsque l'on sait bien danser est dommage.

Plusieurs études ont mis en évidence que porter du rouge rendait plus attirant, aussi bien pour les hommes que pour les femmes. On peut penser que le rose et le violet ont également cet effet. Pour se faire remarquer, une couleur vive et chaude est donc un bon choix.

Le noir est une couleur qui va avec tout et qui ne laisse pas trop de marques de transpiration.  C'est la couleur plébiscitée en soirées.  Couleur élégante, mais aussi triste et commune, qui ne fait pas ressortir la personne dans l'obscurité d'une soirée. À l'inverse, le blanc permet d'illuminer, de resplendir.  On peut donc choisir le noir ou le blanc pour le bas, et n'importe quelle couleur pour le haut en fonction de son envie.  Par exemple, un short blanc avec un top bleu pastel, ou un legging noir avec un haut rouge. Si l'on porte un jeans de couleur claire, on peut opter pour un haut noir.  Les danseurs portent très souvent une chemise ou un tee-shirt noir ou blanc. C'est une solution de facilité, car la transpiration est très visible pour eux sur les autres couleurs, surtout claires.  Mais les danseuses apprécient lorsqu'un danseur fait un effort d'originalité. Osez !

S'adapter à la soirée

Identifiez le niveau de sophistication de la soirée, souvent le dress code est indiqué sur les affiches et invitations.  En clair, le dress code n'est pas le même pour une soirée dansante ou un thé dansant que pour un dîner dansant ou une soirée de gala.  Tenue de ville, dans le premier cas, vous pouvez presque venir comme aux cours, un rien plus habillé(e).  Tenue de soirée ou de gala, dans le second, smoking ou costume sombre pour les messieurs et en long ou tenue de coktail pour les dames, car si vous venez en tee-shirt & jeans, vous passerez au mieux pour une personne négligente, non respectueuse et au pire, l'entrée vous sera refusée !  La génération du public et le style de danse influent beaucoup sur l'élégance requise ou la décontraction permise.

Les robes et jupes

Faut-il choisir une robe, une jupe, un short ou un pantalon ?  Là encore, cela dépend de la soirée.  On verra souvent dans une soirée danse de groupe, salsa ou rock en semaine en hiver la majorité des danseuses en pantalon.  Ce qui n'empêche pas de suivre son envie quitte à être la seule dans un style différent !  C'est à vous de choisir d'être comme tout le monde ou de marquer votre différence.

Si vous faites le choix d'une robe ou d'une jupe, assurez-vous simplement qu'elle ne gêne pas les mouvements.  Concernant les jupes, il faut les choisir avec un bon maintien au niveau de la taille et une amplitude adaptée pour les mouvements de jambes. Bannir donc les jupes crayon.  Si vous sentez que vous devez constamment la tirer vers le bas pendant la danse, c'est qu'elle est trop courte !

Les shorts et pantalons

Les shorts sont à la mode dans les soirées salsa, bachata ou les fiestas cubana, surtout pendant les mois d'été. Style jeune, sexy et décontracté, il ne faut bien sûr pas avoir de complexe avec ses jambes. En jeans ou autre tissu plus fin, il doit être moulant (on n'est pas en randonnée). Mais pour les messieurs, pas question évidemment d'un short.

Les caleçons, courts ou longs, et les leggings sont très répandus. Ils ont l'avantage d'être collants et fins, ce qui met en valeur les jambes. Un jeans ou un de vos pantalons habituels peut aussi faire l'affaire s'il n'est pas trop chaud.  Elle est par contre beaucoup moins élégante qu'une robe et nécessite de trouver un haut recherché pour compenser.

Solutions au bustier qui glisse

Les tops ou robes bustier (c'est-à-dire des hauts sans bretelles) sont très séduisants.  Seulement, c'est un véritable défi. À force de danser, le haut peut glisser petit à petit et la danseuse doit alors constamment le remonter. Autant dire que la soirée qui doit être un moment de détente se retrouve stressante.  Beaucoup renoncent donc carrément aux bustiers, par commodité.  Mais ça n'est pas un challenge insurmontable.  Il faut veiller à ce que le vêtement soit bien ajusté (faire des mouvements en levant les bras pour tester) et sinon, le faire retoucher. Il existe aussi quelques astuces pour ne pas avoir à tricher avec des bretelles transparentes. L'une consiste à agrafer le bustier avec un soutien-gorge (antidérapant) sans bretelles.  Les jupes peuvent également descendre : avant d'aller en soirée avec un nouveau vêtement à risque, toujours l'essayer chez soi en faisant des mouvements de danse.

Rendre les sous-vêtements discrets

Les sous-vêtements ne doivent pas être remarqués, ce qui n'est pas évident avec les tenues de soirée et être de bon goût lorsqu'ils sont visibles.  Choisir un soutien-gorge de la couleur de la robe ou de la couleur de la peau.  En cas de doute, opter pour le noir.  Certaines danseuses choisissent de ne pas en porter.  Sous un pantalon, le string permet d'éviter les marques, ainsi que le shorty.  Comme pour le soutien-gorge, le choisir de la même couleur que le vêtement ou de couleur chair.  Sous une jupe ou une robe susceptible de se soulever lors des virevoltes, éviter le string pour préférer un shorty.

La transpiration

La matière du tissu joue bien sûr un rôle important sur la transpiration. Éviter absolument la soie car elle n'absorbe pas l'humidité et rend le vêtement collant, avec des traces disgracieuses.  À l'inverse, le coton et le lin sont les plus indiqués.  Ils absorbent l'eau, mais mettent du temps à sécher.  Les matières synthétiques telles que l'acrylique ont l'inconvénient d'être plus chaudes, mais l'avantage de sécher plus rapidement.

Si vous avez tendance à beaucoup transpirer, apportez un ou deux hauts de rechange (chemises pour les hommes) que vous déposerez au vestiaire.  Utilisez les vestiaires ou les toilettes pour vous changer.  Beaucoup de danseurs et de danseuses le font, c'est encore le moyen le plus radical contre une tenue trop humide. Apportez aussi une petite serviette en coton qui permet de s'éponger.

Les danseuses ne devraient pas mettre de fond de teint car il obstrue les pores et donc fait encore plus transpirer le visage. Juste un peu de fard, de rouge à lèvres et de maquillage pour les yeux suffisent. Si vous mettez du mascara, n'en mettez que sur les cils des paupières du haut, car sinon il risque de couler et baver sous les yeux.

Porter un minimum de bijoux

Les doigts ou les vêtements peuvent s'accrocher aux accessoires, sans compter le fait de devoir se retrouver à quatre pattes sur la piste à chercher les morceaux du bijou.  Il est donc recommandé d'en porter peu et de petite taille. Pas de long collier, de gros bracelet, de boucles d'oreilles pendantes.

Les chaussures

Enfin, un petit mot sur les chaussures. Ne choisissez pas une hauteur de talons qui vous fasse perdre l'équilibre, surtout si vous débutez.  En outre, des talons trop hauts sont mauvais pour le dos et les pieds.  Pas de talons aiguilles car ils endommagent le parquet ou le revêtement de sol des salles et font très mal quand on marche sur les pieds de la danseuse d'à côté.  Préférez les chaussures à semelle en cuir plutôt que les baskets pour mieux virevolter (voir ci-dessus, les conseils de notre professeur). Après quelques mois de cours, vous pouvez investir dans des chaussures de danse à semelle de daim, de buffle ou en poils de bison, qui soulagent les pieds et facilitent les tours et les pivots.


Source : www.partenaire-danse.fr