ABCDance

Danses de salon enseignées

Les danses standards

 

Logo danseurs

Particularités des danses standards, elles se dansent en avançant le talon à chaque nouveau pas.  Le couple est en position fermée, les deux partenaires sont en contact avec ce qu'on appelle un "cadre", car une partie de la conduite se fait via le corps.

 

VALSE LENTE    

La valse lente ou valse anglaise est une danse douce, lyrique et romantique développée au Royaume-Uni.  Comme toutes les valses, elle se danse sur une musique à 3 temps et a ses origines dans une danse appelée Boston au tout début du 20ème siècle. Bien que le Boston ait disparu après la 1ère guerre mondiale, cette danse a fortement influencé le développement de la Valse anglaise. L’accent musical est marqué fortement sur le premier des 3 temps.  La valse lente se compose de figures qui tournent alternativement vers la droite et vers la gauche. 

VALSE VIENNOISE  

La valse viennoise telle que nous la connaissons aujourd’hui date du milieu du 19ème siècle et trouve ses origines à Vienne comme son nom l’indique.  La musique doit beaucoup à la famille de musiciens Strauss, père et fils.  Contrairement aux idées reçues, elle mit quelque temps à être acceptée par la bonne société, car regardée comme trop populaire et trop intime, car avant la Valse, un homme n’enlaçait jamais ou que très brièvement une femme pour danser.  La danse en elle-même descend d’une danse de cour du 16ème siècle  appelée la volta en Italie ou la volte en France.  Durant cette danse, l’homme prenait la danseuse par la taille (elle s’appuyait sur ses épaules), la soulevait et en tournant sur lui-même, la faisait « virevolter » en l’air.  On apercevait ainsi les chevilles de la femme et cela était considéré comme très osé au 16ème siècle. 

QUICK STEP  

Le quickstep s’est  développé  dans les années 1920, issu d’un mélange de foxtrot et d’autres danses comme le Charleston et le One-Step.  La danse est anglaise d’origine et fut uniformisée en 1927.  Bien qu’ayant les mêmes origines, le Foxtrot (Slow-Fox) et le Quickstep sont aujourd’hui des danses séparées.  Contrairement au Foxtrot moderne, dans le quickstep, le danseur ferme souvent les pieds et le rythme est très syncopé (comme l’étaient les rythmes des premiers foxtrot).  Trois figures caractéristiques du quickstep sont le chassé, le quart de tour et les pas croisés (lock steps).  Le tempo du quickstep est plutôt rapide car la danse fût développée pour des musiques de ragtime à l’époque du jazz. 

SLOW FOX  

Le slow-fox ou foxtrot, inclut dans son origine une danse ancienne appelé le “Cakewalk” (la marche du gâteau), une danse utilisée par les esclaves noirs qui se moquaient de la démarche de leurs maîtres blancs quand ils marchaient vers le manoir de la plantation (souvent pour y prendre le thé).  Créé sur Broadway par Harry Fox, on doit sa popularisation au couple de danseurs mythiques Irène & Vernon Castle (les inspirateurs de Fred Astaire et de sa sœur Adèle).  Le foxtrot fût ensuite standardisé en Angleterre par Joséphine Bradley une pionnière des danses de société connue sous le sobriquet de « reine du Ballroom ». Le foxtrot est lent, fluide et élégant.  Cette danse est considérée aujourd’hui comme LA danse standard par excellence.

TANGO  

Le « style international » est dérivé du tango argentin  bien que très différent.  En traversant l’Atlantique vers l’Europe, il fût d’abord « européanisé » en Allemagne ou l’on accéléra la musique pour lui donner plus de dynamique.  Le tango de salon est très différent des autres danses Standard, il ne s’y produit pas d’élévation et il est plutôt marché contrairement aux autres qui sont plutôt glissées.  Le maintien en Tango se différencie aussi légèrement de celui des autres danses standards.


 


C'est en 1924 que les membres de l'Imperial Society of Teachers of Dancing (ISTD) en Angleterre décidèrent de standardiser les danses de salon.  Elles sont au nombre de dix, regroupées dans deux catégories:

Les cinq danses standards: la valse anglaise (dite aussi valse lente), la valse viennoise, le quick step, le tango et le slow fox-trot.

Les cinq danses latines ou latino-américaines : le cha-cha-cha, la rumba, la samba, le jive et le paso doble.


 

Les danses latinos-américaines

 

Latine 1

 

Particularités des danses latino-américaines. Elles se dansent en avançant la plante du pied à chaque nouveau pas.  Le couple est en position ouverte, bien que face à face, les deux partenaires sont un peu écartés l'un de l'autre (ils ne sont pas en contact).

Elles proviennent bien évidement du continent sud-américain, elles sont jeunes et sensuelles:

          - La Rumba, danse de l'amour par excellence.
- La Samba au rythme bondissant.
- Le Cha-cha-cha, jeune et très libre d'évolution.
- Le Paso Doble, noble et fière danse Espagnole très rythmée évoquant les corridas.
- Le Jive, émanation du Rock'n'roll et du Be-bop importé par les GI'S lors de la dernière guerre mondiale.
 

RUMBA 

Danse originaire de Cuba.  Pendant les années 40, elle fût importée en Grande-Bretagne par le grand pionnier des danses latines, Monsieur Pierre, un français, et sa partenaire Doris Lavelle. Le style de rumba importé par Monsieur Pierre et Doris Lavelle était la version dansée par les danseurs professionnels cubains et non pas la version populaire dansée dans la rue que l’on appelle rumba carrée.  Avec le temps, la rumba fût perfectionnée par Walter Laird que l’on surnomma plus tard “le pape des danses latinos–américaines”.  La plus typique et la plus technique des danses latines, la rumba est une cour amoureuse chargée de sensualité mais sans aboutissement…

 SAMBA

LA danse du carnaval et du Brésil.  Son origine se perd dans la nuit des temps et résulte d’une fusion de rythmes de tambours africains.  Le nom de certains pas comme le Bota Fogo trouve son origine dans la géographie du Brésil (Bota Fogo est une plage de Rio).  Ce sont encore une fois  Monsieur Pierre et Doris Lavelle qui ont fait connaître la samba en Europe.  Bien que très éloignée de la samba "de rue" brésilienne, la version européenne ou « internationale » tente de garder l’esprit de liberté et de fluidité de mouvement qui donne à la samba cette atmosphère de joie de vivre.

CHA-CHA-CHA  

Le cha-cha-cha est une danse afro-cubaine  dérivée de la rumba.  L’histoire raconte que Monsieur Pierre a créé cette danse en adaptant les bases de la rumba pour les ajuster à ce nouveau rythme proche du mambo.  Une forme de cha cha où l’on mettait déjà l’accent sur le 4 &1, existait à Cuba et était beaucoup dansée dans les cafés de la Havane.  En Europe, le cha-cha-cha devait atteindre le sommet de sa popularité dans les années 50 et 60.  Son énorme succès dans les bars des Caraïbes et plus tard dans les salons de danse européens lui a valu son intégration dans le programme mondial des danses latines.

PASO DOBLE  

Le paso doble a pris ses origines dans la danse théâtrale sur les scènes  parisiennes peu après 1918.  Inspiré par la corrida et la musique qui s’y jouait, celle-ci étant en fait des marches d’infanterie assez rythmées.  Pendant le paso, le danseur représente le Toréador, alors que la danseuse est à tour de rôle, la cape du Toréador, une danseuse de flamenco et pendant de brefs instants elle peut se transformer en taureau.  Une des actions du paso est "l’appel" une petite frappe nerveuse du pied au sol qui est censé attirer l’attention du taureau. 

JIVE 

Le jive est issu des styles de swing que les G.I. américains dansaient lors de leur passage en Europe pendant la deuxième guerre mondiale.  Il en existe de nombreux dérivés tels que: Lindy hop, jitterbug, rock n roll, etc.  La forme "internationale" du jive fût créée par le célèbre champion Walter Laird est basée sur le pas triplé.  Le jive d’aujourd’hui est une danse sautillante et rapide, qui demande énergie, vivacité,  sans pour autant sacrifier à l’élégance et à la fluidité du mouvement.